Revenir en haut
Aller en bas

Lagoon Law

Dans notre futur des hommes ont obtenus des pouvoirs, dans une ville, un groupe fait des recherches sur eux. Ils dirigent la ville et créer une société sectaire divisé en trois groupes. Rejoignez nous !
 
AccueilDerniers sujetsCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Iris Izeur || présentation

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

avatar




Messages : 160
Date d'inscription : 04/05/2012
Age : 23

Feuille Personnage
Pouvoir : Horloger Horloger
Relations:
Rp hentai/yuri/yaoi :

MessageSujet: Iris Izeur || présentation   Ven 4 Mai 2012 - 15:23




"Un bon Gorvan est un Gorvan mort. | discutions avec son bras droit"


Izeur Iris

Nom : Izeur
Prénom : Iris
Surnom : ...
Age : 21 ans
Sexe : Féminin
Camps : MAL
Pouvoir : Horloger



Description physique

Pour tout dire, il ne faut pas se fier aux apparences. Car chez Iris, il y en a deux. Celle que tout le monde connait mais aussi la petite fille chétive qu'elle était et qu'elle redevient de temps à autre... lorsqu'elle utilise son pouvoir.
Mais commençons par l'Iris actuelle.
Jeune femme svelte et musclée, grande et élancée, on ne peut pas vraiment dire qu'elle se fond dans la populace... surtout lorsqu'on a les cheveux blancs (1).
Tout en courbes et en muscles finement déliés, son corps est a son image. C'est a dire la preuve vivante de sa volonté.

En se qui concerne sa tenue vestimentaire, il s'agira souvent d'une combinaison piochée dans sa garde robe où se côtoie des combinaisons de tous les cuirs possibles et inimaginables, passant du clair au foncé.
Bien entendu il arrive parfois qu'on réussisse à la faire changer d'avis... voir même qu'on la force à mettre une robe, (2) mais elle ne se sent opérationnelle qu'à partir du moment ou elle porte l'une de ses propres tenues.
Mais une fois de plus! Passons! Si on l'observe d'un tout petit peu plus près (3) ce sont ses yeux qui se remarquent le plus. De grands yeux dorés, intelligents mais ne reflétant d'aucunes façons un quelconque mal être ou avidités malsaines. Ils sont d'ailleurs mis en valeur par sa peau lisse et bronzée et sa chevelure neigeuse, chevelure qui a rapidement perdu ses couleurs lorsqu'elle était encore une enfant.
Iris sourit facilement, découvrant une belle dentition bien rangée et bien entretenue. Son nez, quant a lui, ba... c'est un nez. On pourrait dire la même chose de ses oreilles mais l'on peut distinguer les marques d'une dentition humaine sur celle de droite, petit souvenir qu'on lui a laissé.

En se qui concerne son deuxieme corps, celui d'une fillette de 7 ans, celui ci lui donne l'apparence d'une poupée si l'on est gentil... d'une moineau si l'on est objectif.
Son petit visage est mangé par ses grands yeux dorés avec des lueurs plaintives au fond de ses prunelles. Sa peau quant a elle, devient d'un blanc laiteux.
Sa chevelure garde sa couleur blanche mais perd de son volume, donnant d'Iris un petit air maladif.
De constitution fragile lorsqu'elle était enfant, Iris se voit donc obligée de faire avec ce corps, bien que cela soit toujours temporaire.

________________
1: Stooooooooooop! Alors, non, c'est pas une perruque. Oui, c'est naturel. Non j'ai pas 80 ans. ~
2: C'est arrivé une fois, il y a fort fort longtemps. ... D'accord il y a deux ans. Mais la robe n'a pas survécu à cette expérience.
3: Pas trop non plus...





Description mentale


Intelligente mais parfois d'une logique un peu douteuse, Iris aborde la vie comme elle l'entend sans accepter les règles ou ordres d’autrui même si ils ne sont pas toujours dénués de gentillesse.
Elle sait qui elle est et n'a surtout pas besoin des autres pour qu'on lui dise quoi faire. Et cela se ressent facilement lorsqu'elle finit par se mettre en colère ( chose difficile toute fois), la jeune femme devient alors une vrai furie au calme plus flippant qu'une explosion de cris et de coups. Et ces coups ne perdent aucunement de leur efficacités, devenant peut être même d'avantage plus puissants.
En parlant de coups et blessures... lors d'un combat, Iris n'est jamais la dernière à s'y engager, démontrant ainsi un côté légèrement bourrin assez étonnant... mais aussi une bonne capacité d'acceptation de se prendre des coups.
Iris n'a rien non plus d'une malade ayant soif de sang. Elle croit simplement en son travail et a la justice qu'incarne le M.A.L. (1) Elle est aussi d'une grande loyauté.
Elle aime son travail et a bien l'intention de ne pas laisser sa ville dans le chaos ou un bordel sans nom engendré par les rebelles. C'est d'ailleurs ce qui l'a poussé a travailler avec acharnement pour devenir le chef de la section des répressions et réprimandes.
Et son travail ne l'a jamais empêché la nuit de dormir. (2)


________________
1: *Sifflote l'hymne de la cité*
2: Quoi que... sauf quand elle passe des nuits blanches au travail





Histoire

15 lignes minimum. (facultatif si test RP écrit)



Test RP

Une jeune femme, assise tranquillement, mangeait une pomme avec un luxe de précautions. Elle regarda une fois de plus la porte de l’établissement avant de porter son attention sur son badge.
Elle avait travaillé très dur pour arriver à intégrer la M.A.L. Et très jeune surtout. Jamais elle ne s'était ménagée, essayant de se surpasser chaque jour pour renforcer son pauvre corps. Et avec succès.
De petit être fragile, elle était passée à redoutable.
Sachant pertinemment qu'elle ne pourrait rivaliser avec un homme sur la force physique, elle avait décidée de se montrer la plus rapide.
Le moineau rachitique avait donc travaillé, perdant petit à petit la couleur naturelle de ses cheveux sous les efforts qu'elle devait endurer pour pouvoir toucher son rêve du bout des doigts.
Iris se concentra sur sa pomme, perdue dans ses souvenirs.
Il était fréquent qu'elle se retrouve trempée de sueurs en tremblant comme une feuille, recroquevillée sur elle même, blême, après avoir trop forcée.
Mais les résultats étaient là. Elle avait gagné en dextérité, en force bien sur, en rapidité et en précision.
Les années passaient, son père, entre deux bouteilles d'alcool, trouva curieux de voir sa lavette de fille tenir sur ses jambes aussi longtemps... d'un haussement d'épaules, il l’écartait de son esprit et portait le goulot à sa bouche d'un rire gras.
Un léger sourire étira la bouche de la demoiselle. Alcoolique jusqu’à la pointe de ses cheveux, son père n'avait pourtant jamais levé la main sur elle, se contentant de vider ses bouteilles et d'aller travailler en titubant. L'air de rien, il avait assumé son rôle de père en ramenant l'argent a la maison, permettant a sa fille de remplir le garde manger avec le reste de l'argent qu'il gagné. (1)


Revenant enfin au présent, la jeune femme soupira et frotta son bras gauche. Le bar-restaurent dans le quel elle se trouvait faisait parti du quartier moyen. Bien peuplé, le patron devait être satisfait de son commerce...
Jetant un coup d’œil discret de nouveau vers la porte, elle se demanda si elle n'en faisait pas un peu trop. La paranoïa n'avait jamais été sa tasse de thé.
Pourtant elle resta sur ses gardes. L’expérience lui avait fait comprendre que lorsqu'on vise haut, il y a toujours des dommages collatéraux pour les crétins qui n'assurent pas leur arrières. Et puisqu'elle briguait le poste de chef de la section " Répressions", les dommages risquaient d’être mortels.
Se mordillant doucement la pulpe de son pouce, Iris se cala d'avantage contre son siège.
Toute la journée elle s'était sentie suivie. Son instinct était bon, cela faisait longtemps qu'elle ne doutait plus de lui.
Mais la question qu'elle se posait était plus compliquée. Qui la suivait? La logique voulait que se soit l'un des rebelles... mais bizarrement une petite voix lui disait l'air de rien qu'il s'agissait plutôt d'un membre de la M.A.L.
En regardant à l’extérieur, elle vit qu'une légère chape de brume commençait deja a lécher le bitume... c'est pas tout ça, mais il commençait à se faire tard...
C'était elle trompée? Dans un froncement de sourcil elle regarda de nouveau par la vitre.
Le lieu avait beau être agréable, elle en avait un peu marre de l'attente, elle allait devoir rent'. Se levant brusquement, elle enfila d'un geste son manteau et disparue à l’extérieur. Une lueur d’intérêt brulant dans son regard.

Étonné et gêné par l'attitude de sa proie, un homme se releva vivement. Lorsqu'elle était rentrée dans ce bar, il avait décidé d'attendre à l’extérieur, en se mêlant a une queue pour commander un hot-dog à un marchand ambulant à la moustache étonnante. Elle était dans son champ de vision, elle ne pouvait pas lui échapper de toute façon. Et son ventre gargouillait... Arrivé à son tour, il avait attrapé son argent dans son manteau et... et merde. Une sueur froide parcourue son dos. Non seulement elle avait compris qu'elle était traquée mais aussi par qui. Lorsqu'il avait tiré son porte feuille pour payer, elle avait du voir son badge.
Un sourire étira doucement ses lèvres alors qu'il jetait dans une poubelle la nourriture qu'il n'avait pas pu gouter tout en marchant dans les pas de la fille.
Avait elle déduit que c'était lui juste parce qu'il avait le badge de la M.A.L? Pas possible... ou alors elle l'avait reconnu. Plus probable.
Il s'engagea à son tour dans... une impasse? Elle avait qu'elle age pour jouer à cache cache? Tirant de dessous son manteau une arme à feu qu'on lui avait... il s'était arrêté. Un poignard sous la gorge, sa main quitta son manteau pour se lever lentement au ciel suivit de l'autre. La conasse.

La conasse ne s'était pas vraiment donnée beaucoup de mal. Le plus difficile avait été de le repérer. Après, elle avait simplement eut à choisir une bonne impasse, casser une fenêtre en grimpant avec agilité sur une poubelle, pour retourner à son point de départ et n'avait plus eut qu'a glisser son poignard sous la gorge de l’indélicat. Une lame de 20 centimètres.


Quelques heures plus tard, une femme quittait un coupe gorge, avec la certitude que son seul concurrent pour la place qu'elle convoitait avait voulu la faire disparaitre.
Marchant d'un pas vif, les mains dans les poches en rentrant sa tête dans les épaules, elle repensa au type qu'elle avait laissé derrière elle. Un peu amoché... beaucoup amoché mais vivant.
Attrapant son portable, elle composa un numéro qu'elle connaissait depuis par cœur.

- Zero? C'est moi." Ce grattant un peu la gorge, elle continua d'une petite voix. " Tu te rappelles de mon dernier appel? Ba j'ai trouvé le coupable... par contre j'ai pas le temps de m'occuper des sous-fifres... tu peux faire ça pour moi?"

Sa discussion continua encore quelques minutes, lui expliquant tout en détails, jusqu'au nombre de dents que l'autre imbécile avait perdu. Et aussi sa crainte qu'il y ai d'autres hommes de "confiances" dans le coup et qu'elle avait le projet de s'occuper discrètement de la racine du problème. Elle avait conscience qu'elle lui demandait une fois de plus un service, mais elle se promettait de faire quelque chose pour lui en retour.
Raccrochant, elle était tout de même surprise. Son concurrent l'avait donc réellement prit pour une menace alors qu'elle n'avait que 21 ans. Tellement prit au sérieux qu'il avait décidé de la faire éliminer discrètement par l'un des hommes qui le soutenait, surement en lui promettant une promotion ou quelque chose dans le genre.
Paradoxalement elle se sentait flattée... s'engageant dans de nouvelles rues, elle continua son chemin jusqu'au quartier riche, sans se départir de son flegme, en faisant un crocher par chez elle.


Un sac sur une épaule, un sabre dans la main droite, Iris regarda la façade de la maison. Luxueuse mais aussi très bien protégée, il allait être compliqué de passer par la porte d'entrée. (2)
Ou peut être pas... Une silhouette connue venait d'apparaitre. Un sourire reconnaissant étira les lèvres de la jeune femme.
Avec lui, passer par la porte d'entrée n'avait plus rien de bien compliqué.
En s'approchant, Iris sonna et attendit qu'on vienne lui ouvrir. Des pas dans l'entrée se firent entendre, la porte pivota eeeet! Et le temps se figea.
Iris employait rarement son pouvoir, préférant que son deuxieme aspect reste méconnu. Ses yeux, perdus dans des rêves ou le temps n'avait plus sa place, voyaient un tout autre monde.
Elle s’élança, retirant son sabre de son fourreau et perfora le dos du gardien qui venait leur ouvrir. Elle n'avait pas beaucoup de temps, elle reprit sa course, ouvrant les portes le plus rapidement possible, cherchant la pièce où devait se trouver les écrans de caméras de surveillances.
Et elle eut de la chance. Elle la trouva assez rapidement, un homme en sortait, une arme a la main.
Son sabre décrivit une parabole rapide, poussant la porte, elle se retrouva entourée de quatre autres hommes de mains qui avaient l'air de vouloir suivre leur ami. Elle s'en occupa tout aussi rapidement, en répétant le même geste que pour le premier.
S’intéressant enfin au panneau de contrôle, sa redoutable intelligence se mit en action... ou pas. 'Y avait beaucoup de câbles, elle les trancha. Les écrans s’éteignirent, pour être certaine d'avoir correctement fait son travail, elle fit un peu de casse. Il était temps. Le temps commençait peu à peu a reprendre ses droits.
Évitant les giclées de sang qui commençait doucement a jaillir du coup de ses victimes, Iris se recroquevilla dans un coin. Perclus de douleurs... son corps changea.

Une petite fille aux allures frêle, sortie de la pièce, vêtue d'une tunique noire bien trop grande pour elle, qu'elle avait sortie du sac qu'elle tenait maintenant des deux bras avec un sabre avec difficulté.
Une montagne de muscle l'attendait dans le couloir, imposant.
La gamine ignora les corps et leva ses énormes yeux dorés vers l'homme.

- Tu t'es aussi occupé du gros?


Dans la nuit, une fillette malingre sur le dos d'un homme baillait. Laissant derrière eux un massacre. Ils n'avaient qu'a être fairplay.

________________
1: A bien y reflechir... Devoir m'occuper du repas et du ménage ont aussi été un bon entraînement pour la loque que j'étais.
2: Une mauvaise habitude... j'ai décidé que je devais toujours passer par la porte d'entrée. Oui je sais c'est stupide









Force/Faiblesse

Ses point forts? Elle est juste, sait se faire écouter et avouons le, à un pouvoir génial. Iris sait rassembler et pour le poste qu'elle occupe, ça lui est assez utile.
Ses points faibles c'est le revers de la médaille. Lorsque son pouvoir s'arrête et que son corps devient celui d'une gamine de 7 ans. Et puis... l'air de rien, Iris est une personne sensible. Mais qui n'a pas pleurer devant la maman de Bambie? HEIN!
Pour finir... elle ne supporte pas l'alcool.

Qui es-tu ?

Iris/Irisiam/N'Iris (pour les intimes)
Âge : 17 ans
Sexe: Féminin
Comment as-tu connu le forum ? Ely!
Depuis combien de temps tu rp ? Euu depuis que... j'ai... euu 13 ans? Donc bientôt 5 ans
Tu as des idées à nous soumettre ?
Tu as lu le règlement ? PROVE IT ! Solution envoyée par mp à Celes n,n





Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lagoonlaw.superforum.fr/t51-iris-izeur-portable

avatar



Admin fainéant mais gentil.

Messages : 259
Date d'inscription : 03/05/2012
Age : 23
Localisation : Zzzzzz°

Feuille Personnage
Pouvoir : Joueur Joueur
Relations:
Rp hentai/yuri/yaoi : Contre

MessageSujet: Re: Iris Izeur || présentation   Dim 6 Mai 2012 - 14:10

Validé ma chère x) Tu m'as bien amusé.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lagoonlaw.superforum.fr
 

Iris Izeur || présentation

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

 Sujets similaires

-
» présentation de demi lovato
» Modèle de présentation
» Ma présentation ! (Phyllali)
» Présentation de Logan Echolls
» Présentation de Nathaniel Mandrake[en construction]
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Lagoon Law ::   :: Qui êtes vous? :: Fiches de présentations validés-