Revenir en haut
Aller en bas

Lagoon Law

Dans notre futur des hommes ont obtenus des pouvoirs, dans une ville, un groupe fait des recherches sur eux. Ils dirigent la ville et créer une société sectaire divisé en trois groupes. Rejoignez nous !
 
AccueilDerniers sujetsCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Les êtres et les choses sont toujours ce qu'elles semble être. [Au premier qui aura fini sa fiche.]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

avatar



Admin fainéant mais gentil.

Messages : 259
Date d'inscription : 03/05/2012
Age : 23
Localisation : Zzzzzz°

Feuille Personnage
Pouvoir : Joueur Joueur
Relations:
Rp hentai/yuri/yaoi : Contre

MessageSujet: Les êtres et les choses sont toujours ce qu'elles semble être. [Au premier qui aura fini sa fiche.]   Sam 5 Mai 2012 - 3:25

Les nuages, les chants des oiseaux couvert pas les cris de la foule, les cris des enfants, la folie, la foule, l'ennuie, la lune, dissimulé par les nuages déjà cité, par la fumée, par la laideur du monde. Il ne supportait pas cela, ces ombres mouvantes, ses gens disgracieux, ces êtres vide, tout des coquilles fuyant la réalité. Cette fête foraine était un lieu qu'il haïssais et adulait à la fois. L'enfance, la beauté, l'innocence, la splendeur confronté à la lâcheté, la faiblesse et l'idiot des adultes. Elyin avait déjà fait son choix, c'était le monde des enfants, pourtant, il ne pouvait s'y rendre, il s'agissait d'un rêve lointain, il se refusait à faire comme ses adultes, à s'enfuir dans un monde onirique. Il avait des choses trop importantes, trop grandiose, trop splendide, il était trop merveilleux, il était trop important pour se laisser emporter dans un rêve.

Il alluma un énorme cigare et le porta à sa bouche, quand avait il commencé à fumé, il ne s'en souvenait plus, sûrement durant l'une de ses soirées de vagabondages et de luxure, il avait commencé jeune, peut être trop jeune, peut importe, il aimait ce goût, cette force, il se sentait mieux lorsqu'il ne devait pas percevoir l'odeur humaine, il préférait celle du tabac. Il passa doucement sa main sur son bandeau, il aimait sentir les fines ciselures et les arabesques qui le formait. Il sortit alors sa montre, dans un mouvement noble et élégant, d'une simple pression il ouvrit le clapet. Minuit approchait, il ferma la montre d'un mouvement de poignet puis la rangea laissant la chaîne dépassé depuis sa poche. De son autre poche il sortit une paire de gant blanc et les enfilas avant de s'approcher de l'entrée de la fête foraine.

Il s'arrêta une fois de plus, devait il réellement y aller, il n'en avait pas réellement envie, cela lui déplaisait réellement. Il fit une dernière chose, il ôta l'élastique qui maintenant sa queue de cheval et laissa tomber son immense crinière rousse tomber dans son dos et sur ses épaules. Il n'avait pas pris la peine de s'habiller convenablement, une chemise noire, un pantalon noire et des italiennes aux pieds, par dessus tout cela une longue blouse blanche, il se moquait d'être repéré, tout ce qu'il voulait c'était finir ce qu'il avait à faire au plus vite, qu'est ce qu'il devait faire, c'était...sans importance, il n'aimait pas cette raison lui même. Il préférait de loin se dépêcher de le faire plutôt que d'hésiter une fois de plus.

Il rentra alors dans la masse, il se noya en elle, mais il ne se laissa pas emporter, il fit en sorte qu'on le remarque, qu'il se démarque, que cette foule se divisa, que cette foule méprisable lui laisse une voie, un chemin tracé, une haie d'honneur, qu'elle se sépare lorsqu'il approchait. Il se dirigeait fier, noble et droit, il observait tout ceux qui daignait lui lancer un regard d'un œil froid, glacial, supérieur, quasi-divin. Chacun de ses pas semblait une foulée céleste, le sol semblait comme un nuage qu'il effleurait tout juste. Il ne semblait ne pas avoir de pas, il semblait flotter, autour de lui semblait se trouver une aura à la fois sombre et lumineuse, elle faisait de lui un être qui attirait les regards et qui pourtant empêchait tout contact. Tout les dix pas environs il enlevais le peu de cendre qui s’amoncelait au bout de son barreau de chaise.

Après quelque cinq minutes de marche, il parvint à l'endroit désiré, un petit stand à l'écart des autres, un peu délabré. La formation de l'endroit était un peu bancale, elle contrastait avec l'endroit technologiquement avancé qu'était cette fête foraine, pourtant, sans aucun hésitation, Elyin poussa la petite porte en bois et entra. Une vieille femme était assise, elle semblait malade et quelque peu sénile, une odeur atroce émanait de l'unique pièce dont était formé l'endroit, des mouches voletaient un peu partout, des rats courraient se cacher alors qu'un énorme chat se hissait difficilement sur la table derrière laquelle la vieille leva la tête et observa le nouvel arrivant, sans dire un mot elle fouilla les énormes poches de sa robe de bohémienne puis en tira un petit objet qui fit quelque bruits clinquant dans sa main, elle le tendit vers El qui avant toute chose, retira lentement sa blouse, il montra un petit sac dans la poche intérieur, puis il jeta l'objet sur la table devant la femme, des gélules d'une myriade de couleurs sortirent du sac, un petit sourire se dessina sur les lèvres d'El, le premier de la journée, il tendit alors la main et l'ancienne lâcha ce qu'elle tenait dans celle de l'homme. Il la remercia puis rapidement il se glissa hors de l'endroit, une fois dehors il sortit une petite fiole de la poche de sa chemise, il glissa quelque gouttes sur ses doigts avant de s'en mettre sur le cou et sur les vêtements, il humecta alors la douce odeur des lys, mêlé une impression de chaleur dans l'odeur.

Il marcha quelque peu, il était plus guilleret, cela le rendait plus discret, il semblait perdre un soupçon de sa noblesse habituelle, il tira une fois encore sa montre, tout cela lui avait pris moins d'un quart d'heure, c'était merveilleux, il sortit aussi l'objet récupéré chez la bohémienne, un petit porte clé avec au bout une minuscule poupée de chiffon, des cheveux rouges, une robe de crinoline, des yeux de glace, la poupée ressemblait légèrement à Elyin, il l'accrocha à sa monstre tout souriant puis se décida à se promener dans ce lieu horrible. Il préférait encore cela plutôt que de devoir travailler, s'il avait des gens sous ses ordres c'était pour pouvoir faire le travail à sa place.

Il était à la moitié de son cigare, il avait décidé qu'il quitterais cet endroit une fois que cela était fini, il s'approcha alors d'un stand tout simple, il se posa dos contre un mur entre le stand et un manège, il observait les gens passer, dans l'espoir de trouver quelqu'un de particulier, une personne supérieure, c'était la tout ce qu'il voulait, il se démarquait de nouveau, on le voyait, grand, fier, fumant, ignorant le monde autour de lui, il brillait, son impatience grandissait à mesure que son cigare diminuait, il était désormais presque fini. Il se redressa alors de son arbre et repartit aussi fier et hautain que quand il est arrivé, ses hommes et ses femmes se ressemblait tous ou presque aux yeux d'Elyin, croiserait il quelqu'un d'un jour totalement différent de la masse et qui lui plaisait.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lagoonlaw.superforum.fr

avatar




Messages : 7
Date d'inscription : 04/05/2012
Age : 25

Feuille Personnage
Pouvoir : Sans pouvoir. Sans pouvoir.
Relations:
Rp hentai/yuri/yaoi :

MessageSujet: Re: Les êtres et les choses sont toujours ce qu'elles semble être. [Au premier qui aura fini sa fiche.]   Dim 6 Mai 2012 - 8:58

Cela faisait bien dix bonnes minutes qu'elle suivait sa cible. Felicia ne connaissait pas de tactique plus primaire que de rester inaperçue en restant derrière celui qui observait. Un comparatif photographique lui avait permis de vite l'identifier : Elyin, un membre du Lagoria. D'un passage de la main sur l'holster qui pendait à sa ceinture, elle vérifia que son fusil a canons sciés, réduit à la taille d'un revolver, était bien en place. Petite mais sommaire, cette arme convenait parfaitement à un assassinat, mais fallait-il brusquer les choses ? Cet homme lui semblait intéressant. Son air de supériorité derrière la façade d'une tenue banale, cette attitude noble alors qu'il semblait si négligé. Un homme qui savait cultiver le contraste, elle aimait ça. Mieux encore, il ne portait rien qui indiquait qu'il appartenait au Lagoria. Il savait cultiver un minimum d'anonymat, oublier un peu qu'il n'était qu'un engrenage dans l'énorme horloge que forme toute entreprise ou organisation... Cela aussi lui plaisait.

Elle l'avait vu entrer dans cette cabane délabrée avec un soupçon de perplexité. Qu'est-ce qu'un homme comme lui perdrait son temps à aller chercher dans un taudis pareil ? Quoi qu'il en soit, il en était vite ressorti, sans même la remarquer. Et discrètement, elle l'avait pris en filature. Les gens étaient surtout interpellés par l'homme et son attitude des plus étrange. Aussi, malgré son armure, elle passait presque inaperçue, bien que cette attitude martiale qui se dégageait d'elle faisait écarter les gens à son passage, exactement comme lui quelques minutes avant. Ce bas-peuple avait décidément des réactions trop prévisibles et surtout, trop identiques les unes aux autres. Se différencier d'eux signifiait souvent être écarté de la masse et craint ou persécuté.

Elle marchait plus vite que lui et gagnait progressivement du terrain. Comme la foule se fendait comme le beurre sous le tranchant d'une hache face à elle, elle avait une voie royale pour rattraper peu à peu cet individu spécial. Tout en marchant, elle analysait la situation. dégainer et tirer ? Pas discret du tout, elle serait activement recherchée par tous les alliés du Lagoria capable de manier une fourche. L'emmener dans un coin et l'éliminer ? Contre-productif. Cela déclencherait des représailles, et la couperait d'une chance d'obtenir quelques informations et d'en apprendre un peu plus sur une organisation dont elle ne savait que trop peu. Il fallait essayer la diplomatie... La conversation... Et plus si affinité. Peut-être accepterais-t-il d'oublier un peu la dureté de la vie avec une jolie femme, qui sait ?

En arrivant juste derrière lui, a la sortie de la fête foraine, elle lui tapota l'épaule.
"Excusez-moi. Vous ne seriez pas du Lagoria, par hasard ?"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar



Admin fainéant mais gentil.

Messages : 259
Date d'inscription : 03/05/2012
Age : 23
Localisation : Zzzzzz°

Feuille Personnage
Pouvoir : Joueur Joueur
Relations:
Rp hentai/yuri/yaoi : Contre

MessageSujet: Re: Les êtres et les choses sont toujours ce qu'elles semble être. [Au premier qui aura fini sa fiche.]   Dim 6 Mai 2012 - 21:20

Alors qu'il approchait de la sortie de la fête foraine, alors qu'il venait juste de jeter son cigare, il sentit une main lui toucher l'épaule, il se retourna alors, sa tignasse rousse se déplaçant élégamment, suivant les mouvements de l'homme, une femme en armure, c'était étrange, peu commun, mais pourtant il ne trouvait pas cela laid, déplaisant ou même totalement vide d'élégance, non cela avait un certain charme, probablement de par la différence. Il préférais l'observer avant de répondre à la question qu'elle lui avait poser, rien que cette question était étrange selon lui. Elle semblait assez belle, mais quelque chose semblait spécial chez elle, Elyin avait rarement confiance dans les inconnus, encore plus lorsqu'il demandait à quelqu'un qui passait par la s'il faisait partit de l'institution dirigeant la ville, que voulait elle réellement, qui était elle. Que voulait elle, porter une armure était une chose réellement rare et peu commune. Que cachait elle en réalité. Ses yeux bleu, gris ne semblait pas réellement très expressif, des cheveux court, cela fit rire Elyin, il devait contraster avec elle d'une façon terriblement visible. Il l'observa un peu plus, elle possédait une arme, cela était encore plus rare, la méfiance d'Elyin s'avérait plus grande encore, mais il n'avait aucune envie d'être réellement engager dans un combat, il n'aimait pas la violence, il préférait éviter tout cela.

Finalement, il passa sa main dans ses cheveux roux, observant la jeune femme d'un regard un peu plus lointain, il se demandait s'il devait lui mentir ou non, cela non plus ne lui plaisait pas. Il trouvait le mensonge terriblement laid et inélégant. Il prendrait le risque de tout dire, il serait franc, c'était l'unique chose, la meilleure chose à faire même. Il se prépara à répondre, puis finalement ne le fit pas, il s'arrêta, il préférait se présenter en bon et du forme répondant ainsi à sa question par la même occasion.


-Je me nomme Elyin, Elyin D. S. Rapryde, enchanté Mademoiselle ? Quant à votre question, sachez que oui, je suis un scientifique. Mais vous, que faite vous, aussi bien armée et protégée ? Quelle danger pourrait vous guetter dans un lieu symbole de l'enfance et de l'amusement ?


Sa voix possédait cette intonation des orateurs, cette légèreté et cette précision qui faisait qu'on l'écoutait forcément, mais aussi cette force, cette arrogance, cette sûreté et ce ton hautain et fier. Il ôta lentement le gant de sa main gauche et pris la main droite de la jeune femme pour y déposer un baiser avant de se relever et de l'observer droit dans les yeux tout en remettant son gant. Il se plaçait fier. Puis finalement, il commença à faire quelque pas en s'éloignant d'elle, il lui fit signe de le suivre, il n'aimait pas cette foule et cette ambiance mielleuse, pourtant, il ne quittait pas la foire, au contraire, il se dirigeait au cœur de la fête foraine, il finit par s'arrêter dans un endroit un peu plus discret, quelques gens y passaient encore, mais l'absence de manège faisait qu'ils l'évitaient, cet endroit paraissait mal fréquenté, mais Elyin ne s'en importait pas, il se tourna de nouveau vers la jeune femme, le regard un peu moins strict. Il observa rapidement sa montre et sa poupée avant de réfléchir une fois de plus, il était curieux à propos d'elle, elle lui semblait différente, il se demandait pourquoi elle portait une armure. Et cette arme, il n'en existait presque plus de ce type, elles étaient toutes possédées par le Lagoria ou avait été quasiment toute détruite. Il fini par se reprendre, il l'observa un peu plus, il était quelque peu tenter de chercher un peu. Il se mit à nouveau à parler.

-Nous serons plus tranquille ici, il n'y que peu de personne qui oserons nous déranger dans nos discutions. Maintenant parlez moi un peu de vous. Oh et n'oublions pas, j'aimerais vous le dire tout de suite, je suis partisan de l'amour et la passion, pas de la violence.

Il s'approcha alors d'elle, lentement, un petit sourire sur les lèvres, se tenant droit, se grandissant presque face à elle, il la regardait quelque peu provoquant, il attendait des réponses, il voulait savoir de nombreuses choses. Il pensait avoir besoin de nombreuses réponses, mais tout cela n'était plus aussi sur, il voulait s'amuser aussi, il doutait de plus en plus. Il ne savait plus ce qu'il voulait faire. Il verrait bien où le temps le guiderait. Il finit par ôter ses gants et les ranger dans la poche de son pantalon, par la suite il pris quelque pilules avant de sortir un cigare d'une boite dans sa chemise et de le faire tourner entre ses doigts.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lagoonlaw.superforum.fr

avatar




Messages : 7
Date d'inscription : 04/05/2012
Age : 25

Feuille Personnage
Pouvoir : Sans pouvoir. Sans pouvoir.
Relations:
Rp hentai/yuri/yaoi :

MessageSujet: Re: Les êtres et les choses sont toujours ce qu'elles semble être. [Au premier qui aura fini sa fiche.]   Dim 6 Mai 2012 - 23:01

Tant de questions, en voilà un homme curieux. Mais après tout, quoi de plus logique. Elle débarquait d'on-ne-sait-ou, équipée pour le combat, et munie d'une désormais rare arme à feu. Comme il répondait sans détours, elle décida de lui rendre la politesse, tout en soutenant son regard avec un aplomb d'acier, visiblement pas le moins du monde impressionnée par la tentative dudit Elyin de se faire imposant.

"Felicia Tutchanka. je travaille comme chasseur de primes, et par les temps qui courent, ça rapporte. Jusqu'à ce que j'arrive ici, j'éliminais des gens pas recommandables, vous savez ce que c'est. Assassins, violeurs, voleurs de grands chemins, terroristes... Mais plus récemment, on m'a aiguillée par ici, ou on dit qu'il y a des rebelles dangereux."

Elle marqua une pause pour laisser le temps a son interlocuteur d'assimiler ses réponses. Mercenaire, chasseur de primes... Pourtant elle n'avait pas de notoriété, ou alors cette dernière ne l'avait pas précédée. Avec un nom aussi curieux, elle devait venir de bien loin.

"Je sais de source sûre que le Lagoon possède ses propres troupes armées, mais c'est une milice d'après ce que je sais. Quelques soldats expérimentés devraient pas être de trop, et j'ai suivi un entraînement militaire."

A nouveau, elle fit une pause. Il fallait bien le temps qu'Elyin comprenne qu'il était pratiquement face à un soldat entraîné et vétéran. Mais en lisant le regard du jeune homme elle pouvait lire beaucoup de chose. Lire les expressions était quelque chose qu'elle avait appris pendant son entraînement. Il cherchait plus que le nom et le nécessité de l'armure. Bien des choses pouvaient se lire mais se perdre en spéculation était superflu. Il faisait preuve de galanterie, mais il avait vaguement l'air de chercher au rapprochement. Sans vraiment hésiter, Felicia décida de frapper fort. Et croisant les bras, elle reprit.

"Si vous voulez tout savoir, j'ai pas dépassé la trentaine d'années et je suis célibataire. Et quand j'suis au chômage technique, eh ben je m'occupe autrement... Genre dans le domaine très privé, si vous voyez ce que je veut dire."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar



Admin fainéant mais gentil.

Messages : 259
Date d'inscription : 03/05/2012
Age : 23
Localisation : Zzzzzz°

Feuille Personnage
Pouvoir : Joueur Joueur
Relations:
Rp hentai/yuri/yaoi : Contre

MessageSujet: Re: Les êtres et les choses sont toujours ce qu'elles semble être. [Au premier qui aura fini sa fiche.]   Mar 8 Mai 2012 - 16:07

Sérieuse, ou froide étaient les premiers mots qui venait à l'esprit d'Elyin en voyant cette jeune femme. Elle semblait aussi froide que les profondeurs abyssales et aussi dure que l'enclume du grand Héphaïstos. Rien ne semblait pouvoir la perturber, elle semblait si insensible, c'était comme si rien ne pouvait avoir un impact sur ses émotions, d'effet sur sa personne ou d'influence sur ses pensées. Solide, incroyablement solide, Elyin avait l'impression qu'elle était incapable de vaciller ou de faiblir. Cela poussait en lui la curiosité, une étrange curiosité, une curiosité malsaine qui donnait envie à l'homme de voir jusqu'où elle serait si calme, si pragmatique et face à quoi elle pourrait réagir. Il n'était que très peu sur de lui sur ce sujet, selon lui elle était capable de conserver une façade aisément, son visage laissait cette impression en tout cas. Mais il ne pouvait pas se laisser aller à rester plonger dans ses pensées, il risquerait de l'ignorer, cela lui arrivait souvent, ignorer les gens alors qu'il se perdait dans un labyrinthe de pensées et d'idées qui lui était propre, cela lui arrivait le plus souvent lorsqu'il se trouvait en laboratoire.

Il finit par se rependre, juste à temps, elle commença à se présenter, il fut surpris par son nom de famille, cela serait difficile à prononcé, il trouverait bien un moyen d'éviter de le dire. Elle parla aussi de son travail, chasseuse de prime, c'était étrange, quelque chose semblait un peu à part, elle savait qu'il était du Lagoria, on ne demandais pas cela à n'importe qui, elle travaillait en tuant des gens, elle était armée, pourtant, si elle voulait sa mort, elle aurait pu tirer ici même. Elle fini par parler de rebelles. C'était étrange, la rébellion prenait plusieurs points de vue. Il pouvait être lui même cet être rebelle envers dame nature. Alors les choses pouvait être ainsi, qui était elle réellement, était elle ici pour le tuer lui ou pour tuer les enfants perdus terrés dans les tréfonds de la ville. Oui, les enfants perdues, sont père lui en avait parlé dans ses termes, il expliquait qu'ils ne comprenaient pas la gloire du Lagoria, qu'ils pensaient que les chercheurs étaient des monstres, des démons, de l'autre coté il lui avait présenté sa vision du Lagoria des visionnaires qui aidait le monde. Ely se moquait de ses deux choses en réalités, tout n'était qu'outil, mais il elle s'avérait être du coté des enfants perdus, alors elle cherchait sûrement à le tuer. Il avait l'impression que le silence durait, alors que cela était totalement faux, pourtant cela le força à reprendre parlait. Il oublia sa résolution sur le nom de la jeune femme, il se devait de le dire, il n'allait pas la nommer par son prénom si tôt.


-Mademoiselle Tutch...Tutchanka c'est cela ? Une chasseuse de prime, uniquement cela, ainsi la violence vis encore partout. Vous parlez de rebelles, ici dans notre belle cité, développez je vous en prie, de ce que je sais les avis sont très partager quant à la gangrène présente, il semble que la source de cette maladie est variable selon certains. Et vous, quel est votre avis ? Suis je le gêne néfaste ou se trouve-t-il autre part ?

Il savait pertinemment qu'il jouait un jeu dangereux mais c'était pour lui l'une des choses les plus plaisantes, le risque, cela sous toutes les formes, il aimait prendre des risques, cela le conduisait parfois à des erreurs, parfois à quelque chose de merveilleux, quelque chose de grandiose, mais là cela serait peut être différent, là elle pouvait tout à fait sortir son arme et tirer. Et le monde dirait adieu à sa vie, à son domaine et à son adorable, sa merveilleuse, sa très chère Lumassy. Tout cela disparaîtrait. Finalement elle reprit la parole, exprimant le fait qu'elle savait que Lagoon possédait des troupes, une milice, elle exprima aussi le fait que cette milice pouvait avoir besoin de soldats expérimenté. Elle se considérait donc comme tel, c'était vrai et ce sans aucun doute. De plus, Elyin avait raison de l'exclure directement de la M.A.L après tout, elle ne portait pas le badge de ce groupe, nul part. C'était assez étrange, elle proposait cela avec tant de simplicité, voulait elle embrouiller le chercheur ou était elle sincère. Il ne savait que trop répondre. Il finit par réagir, la voix un peu plate et totalement neutre.

-Je ne doute pas qu'ils possèdent un besoin certains de soldats, mais je ne connais rien d'eux, enfin presque rien. Surtout sur les besoins de recrutements. Mais, je me demande, puisque vous êtes une guerrière expérimentée pourquoi ne pas avoir naturellement rejoins ce groupe, à moins que vous ne préfériez quelque chose de moins légal et réglementer. Enfin, peut importe mes dires n'est ce pas, ce ne sont que les non sens d'un pauvre hère.

Il laissa un petit sourire arrogant sur le visage du jeune homme, une force de présomption tel qu'il ressemblait à un être qui se supposait supérieur à tout autre, là n'était pas le cas, il voulait juste voir ses réactions. Juste savoir ce qu'elle voulait réellement, il pensait qu'elle n'était pas venu à lui par pur hasard, qu'il ai tort ou raison celui lui importait peu, il avait juste ce besoin de savoir, ce besoin viscéral qui le poussait à être aussi arrogant, si sur de lui, si fier. Il secoua sa tête pour dégager quelque cheveux qui tombait devant son visage, il ne supportait pas réellement ne pas être élégants, il n'avait pas cesser de jouer avec son cigare depuis le début, il porta alors à sa bouche et l'alluma. Il ne s'importait pas réellement de savoir si la fumée dérangeait la jeune femme, c'était pour lui quelque chose de secondaire.

Lorsqu'elle reprit de nouveau la parole elle fut plus personnelle, cela fut une surprise des plus grande pour le jeune homme, elle était d'une franchise incroyable, tant pis pour elle, cela déplaisant à Elyin, il aimait jouer, il aimait séduire, il aimait ce plaisir de la séduction, il était donc décidé à la faire tourner en bourrique, il dissipa très vite la surprise sur son visage pour ensuite tourner le dos à le jeune femme avant de s'adosser à une rembarre, la regarde un peu lointain, un peu arrogant. Il parla alors un peu fier et très hautain, un léger accent bourgeois.


-Oh, vous m'en voyez ravis pour vous Mademoiselle, vous faites ce que bon vous semble de votre temps libre après tout. Après tout vous êtes plutôt belle. Mais est ce réellement le lieu pour parler de cela. Je me demandais plutôt ce qui amenait quelqu'un comme vous à une fête foraine ? Vous cherchiez quelqu'un ? Après tout, vous avouerez vous démarquez dans un tel lieu, qui plus est, une armure et une arme ne sont pas très pratique pour s'amuser. Sous quelque forme que soit l'amusement.


Il l'observait toujours, de son unique œil, il fumait lentement comme toujours, très noble dans ses mouvements, une aura princière émanait de nouveau de lui, étrangement, il ne se sentait pas réellement menacé, il était peut être purement idiot ou alors juste inconscient, mais il n'avait pas l'impression qu'elle cherchait à le tuer, en tout cas pas pour le moment, c'était donc pour lui un moyen de passer le temps.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lagoonlaw.superforum.fr

avatar




Messages : 7
Date d'inscription : 04/05/2012
Age : 25

Feuille Personnage
Pouvoir : Sans pouvoir. Sans pouvoir.
Relations:
Rp hentai/yuri/yaoi :

MessageSujet: Re: Les êtres et les choses sont toujours ce qu'elles semble être. [Au premier qui aura fini sa fiche.]   Mar 8 Mai 2012 - 17:18

Elyin, sans le savoir, s'était mis dans une position très avantageuse pour Felicia. Elle avait des réponses a obtenir, et là, il n'avait plus de retraite. Dos a la rambarde, elle le coinçait. Mais elle décida de s'y prendre autrement que d'habitude, en l’occurrence sous la menace des armes. Cet homme la lui plaisait. Il évoquait facilement l'amusement... pensait-il a la même chose qu'elle ? Impossible a prédire, mais rien ne coûtait d’essayer. Elle s'avança jusque devant lui, le collant a la rambarde. Sa cuirasse plaquée contre le torse d'Elyin, elle l'immobilisait presque, son regard d'argent planté dans le sien.

"Je ne cherche plus quelqu'un, je l'ai trouvé... Votre nom est source de maintes rumeurs... Et je suis curieuse de savoir si elles disent vrais. Certaines évoquent votre charme démesuré... Quoiqu'un peu exagérée, celle-ci n'est pas sans fondements... On parle aussi d'un docteur cruel et sans pitié qui dissèque vifs des enfants. Ou encore d'un homme sombre et d'une arrogance sans limites qui embrasse très bien..."

La position dans laquelle ils étaient semblait très suggestive, cependant quelque chose clochait : Les bras croisés de Felicia entre leurs torses, à quelques centimètres de sa gorge, elle n'avait qu'un mouvement a faire pour l'étrangler, ou pire. Elle semblait tout autant prête a s'amuser avec lui d'une façon ou d'une autre qu'a l’exécuter froidement sans forme de procès. Son regard lui-même était des plus douteux. Les yeux mi-clos, toujours plantés dans les siens, son expression était indécise.

"Et je suis férocement curieuse de savoir si ces rumeurs sont fondées..." ... Lui murmura-t-elle en l'attrapant par le col, les poignets croisés... "... très férocement...

Sans lui laisser le temps de réagir, elle le tira vers elle et l'embrassa, le tenant fermement contre elle, et ne le laissant respirer qu'une quinzaine de secondes plus tard, en le rejetant en arrière, mais toujours en le maintenant par le col.

"On est un peu trop exposés, ici. Peut-être qu'en ce moment même, des Syzix nous écoutent. Pourrais-t-on en parler... Entre quatre murs qui n'ont pas d'oreilles ?"

Son ton avait pris une sonorité étrange... presque le ton d'un tueur envers sa victime, mais a la fois, il était celui rassurant d'une infirmière qui guérit son patient... Elle était pleine d'énigmes. Mais sur le moment, son intention était claire au moins : elle voulait le voir en privé.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar



Admin fainéant mais gentil.

Messages : 259
Date d'inscription : 03/05/2012
Age : 23
Localisation : Zzzzzz°

Feuille Personnage
Pouvoir : Joueur Joueur
Relations:
Rp hentai/yuri/yaoi : Contre

MessageSujet: Re: Les êtres et les choses sont toujours ce qu'elles semble être. [Au premier qui aura fini sa fiche.]   Mar 8 Mai 2012 - 22:18

Elyin restait calme, il ne laissait aucune réaction paraître sur son visage, il ne supporterais pas de se laisser faire, de se laisser manipuler, il préférait mener les danses, c'était pour lui bien mieux. Pourtant, une impression le conduisait à se dire que ce serait difficile, il était assez frêle, tandis qu'elle s'avérait être plus solide, elle possédait aussi une armure, son poids devait être plus conséquent, elle n'aurait sûrement aucun mal à le maintenir au sol, à le bloquer quelque part. Il était toujours à sa merci. Son visage devint un peu plus grave à cette pensé, menait il réellement quelque chose dans ses conditions. Non avait il simplement mener ne serais ce qu'une seule seconde, il avait des doutes, tout n'était il pas toujours tracé. Cela n'était il pas déjà prévu, avait il eu ne serais ce qu'une seconde l'espoir de dirigé face à quelqu'un comme elle. Il aspira une bouffé de son cigare, une longue bouffée, fermant son œil, puis lentement cessa tout. L'observant de nouveau, à ce moment la elle se déplaça vers lui, elle vint jusqu'à ce collé contre lui.

Ils se regardaient mutuellement, il y avait une certaine tension qui se créait, ce n'était pas vraiment encore suffisant pour lui, selon ses règles privées le jeu pouvait être encore plus profond. Encore plus impressionnant, attirant et fougueux. Elle fini par parler, cela agaça quelque peu Elyin, il attendait autre chose, pourtant ses mots piquèrent sa curiosité, c'était donc bien lui qu'elle voulait voir, elle ajouta que de nombreuses rumeurs courait sur lui, plutôt flatteuse il fallait l'avouer, il eu un petit sourire, sauf qu'elle énonça la mort, il ravala un peu de salive, il ne supportait pas cette idée, il n'avait tué personne, enfin c'est ce dont il essayait de se convaincre depuis toujours. Il fini par oublier cela, amuser, intrigué, attiré par ses simples mots, cette légère provocation. Il passa brièvement le bout de sa langue sur sa lèvre inférieure et le piercing qui était la. Il fini par réagir, prenant la parole, sur de lui mais aussi très lentement, sa voix semblait faible, c'était comme s'il murmurait.


-Je vois, tant de rumeur, plutôt flatteuse ma foi, lesquelles aimeriez vous vérifiés. Je pense que certaines sont aisé. Quant à d'autre, vous devrez me faire confiance lorsque je dis qu'aucune vie ne fut ôter par ma personne, j'y met un point d'honneur. Il est votre libre droit de me prendre pour un vil menteur manipulateur qui cherche à faire en sorte que vous épargnez ma vie.

Il trouvait la position agréable, enfin presque, ses bras le gênait, il trouvait cela agaçant, c'était si peu pratique, il trouvait cela tellement déplaisant, elle semblait hésitante entre deux envie, l'une plus agressive que l'autre, pourtant Elyin n'était nullement impressionné, non, au contraire même, cela lui plaisait, l'indécision conduisait à l'amusement et au plaisir. Il voulait désormais s'amuser, vraiment, pourtant, si c'était elle qui agissait, il sentait qu'il ferait l'inverse. Qu'il ferait tout pour la pousser à bout, c'était étrange cet esprit de contradiction en son esprit. Ses yeux étaient à moitié clos, il était jaloux, elle en avait deux, il était quelque peu trop bloqué pour passer sa main sur son cache œil comme cela le démangeait. Il trouvait cela déplaisant, mais ce regard lui plaisait, on aurait dit celui d'un chat qui satisfait se laissait conduire.

Elle commença ensuite à exprimer qu'elle voulait savoir si cette rumeur était fondée, il trouvait cela attirant, mais présomptueux, elle usait du mot férocement, il conclut que cela la dévorait, que cela lui était nécessaire, elle finit par redire qu'elle désirait cela très férocement il allait réagir quand il se sentit tiré vers elle, elle l'embrassa, il laissa tomber son cigare, consciemment, lorsqu'elle eu finit de l'embrasser elle reprit la parole. Exprimant le fait qu'elle préférait le voir en privé, prétextant l'espionnage de quidam Syzix. Il finit par avoir un petit sourire. Il pouvait reprendre la danse. Ou du moins durant quelque temps, peut être quelques minutes ou seconde. Il l'observa, un peu de haut, puis se mit à parler.


-Soit, soit, nous irons parlez à l'abri, mais quelque petites choses avant tout cela. J'ai des questions, vous comprendrez que vous pourriez vouloir cette isolement pour me tuer. Alors soyez juste et répondez, enfin, vous pouvez faire tout à fait l'inverse. Bien, passons plutôt à ses quelques questions. Vous vouliez me tuer, n'est il pas ? Ou peut être m'interroger plutôt ? Qui vous à demandez cela ? Et pour finir, pensez vous réellement que j'aurais pu tuer qui que ce soit ?


Il se dégagea délicatement de ses bras pour l'enlacer, et l'embrasser langoureusement puis la lâcher avant de lui sourire et de laisser un petit rire délicat se faire entendre. C'était les premières émotions réelle qu'il laissait montrer. Il finit donc par reprendre la parole, il voulait déclarer une dernière chose. La voix à la fois arrogante, mais aussi très douce.


- Est ce uniquement pour parler que vous désirez vous isoler ? Les femmes tel que vous prenant l'initiative ne sont elles pas ce que l'on nomme vulgairement des mangeuses d'hommes ? Ne jouerez vous pas la veuve noire, me tuant une fois votre désir comblé ? Ma confiance est assez limité, vous en conviendrez, même si j'avouerais être curieux.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lagoonlaw.superforum.fr

avatar




Messages : 7
Date d'inscription : 04/05/2012
Age : 25

Feuille Personnage
Pouvoir : Sans pouvoir. Sans pouvoir.
Relations:
Rp hentai/yuri/yaoi :

MessageSujet: Re: Les êtres et les choses sont toujours ce qu'elles semble être. [Au premier qui aura fini sa fiche.]   Mer 9 Mai 2012 - 15:41

Elyin semblait répondre plutôt positivement a l'idée de Felicia. Et elle n'en fut que plus stimulée. Il exprima clairement ses doutes et sa méfiance. Cela l'amusa fort, car dés cet instant, elle se senti infiniment plus forte que lui. Son arrogance dissimulait une terrible faiblesse. Si ils devaient en venir aux mains, il n'aurait aucune chance de la vaincre... d'ailleurs, elle le surpassait a toute les enseignes dans le domaine physique. Elle était en quelques sortes la dominante, et lui le dominé. C'était sa position favorite face a un homme...

"Tuer ? Interroger ? Insinuation d'un contact qui me suggère des questions ?" Lui murmura-t-elle avec un petit rire. "Mon but est tout autre... Certes, je me pose un nombre incalculable de questions sur le Lagoria... Mais ce qui... ou plutôt celui qui m’intéresse à l'instant précis... c'est toi."

Elle lui pris le visage entre ses deux mains pour le rapprocher légèrement du sien, et leva une jambe qu'elle cala dans la rambarde, pour être encore plus "autour" de lui, comme un filet. Comme un piège qui se referme sur sa proie. Son regard était cette fois terriblement séducteur, mais dans un sens étrange. Elle n'avait pas le moindre mensonge dans les yeux. Et même avec une expression dégagée de toute menace, elle gardait un air martial, déterminé et inflexible.

"Je vais faire deux-trois précisions. Pour te prouver que je ne suis pas d'office ton ennemie. Primo, je ne suis pas indépendante. Je travaille pour une petite organisation militaire qui a vu rouge lors de votre putsch contre le gouvernement planétaire. je dis "votre", dans le sens Le Lagoria. Secundo, J'ai été envoyée ici par cette organisation pour déterminer si le Lagoria représente une menace, par dans un but meurtrier... Sauf peut-être si l'on se met en travers de ma route. Et tertio..."

Une fois de plus, elle l'embrassa. Mais plus franchement, plus chaleureusement. Ses lèvres se faisaient plus passionnées, plus désireuses... le message était plus clair que n'importe quel son de cor.

"... J'ai étudié tout ce qu'on savait sur le Lagoria et ses employés connus. Et ton dossier était bien mince, et d'une imprécision notoire. Et pour être honnête, il ne te rend pas justice... C'est pour ça que je t'aborde sans détours... Tu me plaît, et pas qu'un peu. J'ignore si une quelconque attirance existe entre nous, mais le fait est que je demande volontiers à en savoir plus sir ce mystérieux personnage qui se trouve en face de moi. Et pour répondre à tes dernières questions, je suis mas une "mangeuse d'hommes". Je leur plaît, et lorsque j'ai du temps libre, j'accepte parfois leurs avances. Pourquoi pas, après tout, je suis pas en relation avec quelqu'un... Et d'autre part, je n'ai aucune forme d'envie ou d'obligation de te tuer une fois... notre désir commun comblé..." Après une courte pause, elle ajouta, sur un ton humoristique. "Peut-être que tu risque de claquer pendant, mais sa sera pas intentionnel."

Et, avec un sourire charmeur, elle attendit la suite.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar



Admin fainéant mais gentil.

Messages : 259
Date d'inscription : 03/05/2012
Age : 23
Localisation : Zzzzzz°

Feuille Personnage
Pouvoir : Joueur Joueur
Relations:
Rp hentai/yuri/yaoi : Contre

MessageSujet: Re: Les êtres et les choses sont toujours ce qu'elles semble être. [Au premier qui aura fini sa fiche.]   Dim 13 Mai 2012 - 18:51

Elyin avait l'impression que Felicia se sentait enorgueillie, avait elle compris qu'elle avait l'avantage physique face à lui. Il n'aimait pas réellement cette idée, si elle se sentait dominante elle pourrait agir comme bon lui semblait sans ce soucier de ses pensées ou de ses motivations à lui. Elle agirait sur des coups de têtes, cela l'agaçait, il n'aimait pas être en position de faiblesse, il ne devait pas l'être. Mais il sentait une forme d'avantage. Elle était venue à lui, elle voulait donc quelque chose, il pouvait tout à fait s'en aller et oublier toute cette histoire dès à présent, rien ne le forçait à accéder à sa demande. Ils se trouvaient dans un lieu assez bondé pour se supposé être en sécurité. Ainsi il se supposait lui même en position de supériorité et cela lui suffisait à conserver son arrogance et sa fierté. Qu'il se leurrait ou non c'était amplement suffisant pour lui.

Pourtant, elle aussi se sentait en une position de force suffisante pour se rire quelque peu de lui, expliquant que bien qu'elle était curieuse à propos du Lagoria en l'instant, seul l'homme était sa préoccupation. Cela affirmait l'idée qu'Elyin se faisait de sa supériorité, il eu un petit sourire en entendant les propos de la jeune femme, il aimait savoir qu'il plaisait. Il finit par se dire que répondre à cela serait superflus, mais pourtant, en son esprit résonnait quelque mots, des mots arrogants, des mots qui rendrait les choses difficile, mais pourtant, il lui fallait les dires, il se devait de montrer sa présence et sa force, il ne voulait pas être un unique dominé, il ne pouvait toléré cela, il n'était pas n'importe qui. On l'avait toujours respecté, il avait toujours été cet enfant gâté qui affirmait sa force malgré sa faiblesse physique certaines il se devait de dégagé quelque chose de plus puissant que les autres. Il finit par craqué dans un laps de temps étrangement cours, elle venait à peine de finir de parler qu'il repris la parole.
Ce monde


-Alors je suis votre intérêt, pourtant rien ne m'empêche de vous délaissez dans un instant. J'avouerais cet intérêt légèrement partagé, mais il ne repose que sur ma présence. N'est ce point la une chose merveilleuse ?

Il avait cette petite lueur de fierté et d'arrogance, il se sentait plus fort que jamais, plus fier, plus grand, pourtant, elle continuait de prendre les devants, elle approcha leurs visage l'un de l'autre, sans qu'il ne puisse faire quoi que ce soit, il sentit la jambe de Felicia l'entouré, il vit la une occasion de réagir, il se colla totalement à elle, puis attrapa la jambe de la jeune femme, il la regardait désormais de toute sa taille, un léger sourire sur les lèvres, il se sentait terriblement fier ainsi. Il aimait beaucoup cette neutralité, cette force, ce sérieux qui marquait le visage de la femme, il trouvait cela intriguant et attirant, tellement différent et pourtant tellement grandiose. C'était selon lui une chose dont elle pouvait être fière, ce léger stoïcisme dont elle faisait preuve était plaisant, pourtant, il était mieux placé que n'importe qui pour savoir que cette façon d'être ne servait que très peu, que cela ne marchait pas réellement, que cela ne servait qu'à dissimulé la vérité que l'on conservait en soit.

Il écoutait chacune des paroles de Felicia avec une attention des plus étranges, pourtant, pour lui, cela était normal, le choix des mots, la façon de parler, l'idée énoncé, l'intonation, tout cela révélait des choses à propos des personnes. Elle exprima de nombreuses choses à propos du fait qu'elle ne représentait aucun danger pour lui, alors qu'elle parlait certaines choses furent soudainement clair, le Kryss, c’était intéressant, elle expliqua qu'il ne voulait pas de mort, mais des informations. Ces propos étaient décidé intéressant, pourtant, il était décidé à ne parler de cela à personne, il comptait garder cela pour lui. Le Lagoria n'avait aucun besoin d'apprendre ce qu'il venait de savoir. Elle commença à énoncé un troisièmement et l'embrassa, il se laissa faire, puis finalement elle reprit la parole après cela.

Elle parla un peu de lui, ainsi il était si méconnu que cela, il ne savait réellement pas comment prendre cela, il aimait que l'on fasse attention à lui, mais savoir qu'il était suffisamment discret pour être assez protégé cela lui allait aussi. Elle revint ensuite sur ce qu'il lui avait dit, elle se défendait avec véhémence, il trouvait cela amusé, elle ne voyait pas de mal à ce qu'on dise d'elle qu'elle aimait l'amour et la passion mais elle ne supportait pas réellement que l'on qualifie son attitude par autre chose que ce qu'elle énonçait elle même. Elle fini de parler sur une petite note qui se voulait sûrement humoristique et qui pourtant laissait Elyin de marbre, l'humour était une chose qui le dépassait tellement.

Il finit par reprendre la paroles, il était décidé à ne pas la laisser avoir le monopole de la conversation, il trouvait cela tellement agaçant. Il n'aimait pas être mis en retrait. Il fallait qu'il s'impose, il se le devait à lui même. Il repris alors la parole.


- Je vais faire quelque chose uniquement pour vous mademoiselle dans ce cas. Comme il semble que vous savez peu de chose sur moi, je vous dirais absolument tout ce que vous voudrez. Je me sens d'humeur généreuse. Probablement à cause de ce petit trois qui m'a semblé réellement plaisant.

Il la colla contre lui et l'embrassa à son tour, son baiser était bien moins passionnée que celui de la jeune femme, il s'avérait être plus réservé, pourtant, il ne cessa, il n'arrêta que lorsqu'il sentit le besoin de reprendre une grande respiration, avant de reprendre la parole.


- Pourquoi ne pas marcher quelque peu dans le parc d'attraction, je suis certains que certaines zones serons plus à votre convenance quant à la discrétion que vous recherchez. Vous me verrez navré de ne pouvoir t'emmener ailleurs. Mais j'ai mes raison pour garder certaines choses secrètes.

Il ôta sa main de la jambe de la jeune femme et se dégagea un peu d'elle, il n'aimait pas réellement l'inactivité, cela incluais aussi les mouvements. Voilà pourquoi il voulait à tout prix bouger, il était déjà lassé d'être ainsi placé, c'était pour lui quelque chose de quelque peu trop ennuyeux. Il l'observa un instant avant d'ajouter une dernière chose, quelque chose qui semblerais cruel. Qui l'était probablement.


- J'aimerais précisé, lorsque vous parlez d'attirance, sachez que pour moi, de telle chose n'existe presque pas. Tout n'est qu'un jeu, j'avouerais que vous me plaisez physiquement, mais jamais je n'aurais une relation comme vous le dite. Et je ne claquerais pas non plus.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lagoonlaw.superforum.fr

avatar




Messages : 7
Date d'inscription : 04/05/2012
Age : 25

Feuille Personnage
Pouvoir : Sans pouvoir. Sans pouvoir.
Relations:
Rp hentai/yuri/yaoi :

MessageSujet: Re: Les êtres et les choses sont toujours ce qu'elles semble être. [Au premier qui aura fini sa fiche.]   Sam 19 Mai 2012 - 15:32

"Eh bien, marchons un peu alors." Répondit Felicia en passant son bras autour de celui d'Elyin.

Pour le conforter dans sa supériorité, elle se laissait guider... Pour l'instant. Se soumettre était une idée intéressante en pareille occurrence. Ou allait-il l'emmener ? Le suspense était en soi un régal, une façon de faire monter la tension avant de savoir ce qui se passerait une fois seuls et loin des regards indiscrets. Et peut-être allait-elle pouvoir lui poser deux-trois questions sur le chemin.

"Dites-moi. Quelles sont vos occupations, en fait ? Enfin, globalement, pas besoin de rentrer dans les détails que vous ne pouvez ou ne voulez pas révéler. Quel est votre poste au Lagoria. Il se dit que vous êtes dans les plus hautes sphères."

Tout en marchant, elle était aux aguets. Elle observait l'expression des gens autour d'eux. Elle adorait lire leurs pensées dans leurs expressions. Elle observait aussi son mystérieux partenaire, pour tenter de déceler toute indication. Sa curiosité était celle d'un chat, et son sens de l'observation s'en était d'autant plus aiguisé car elle aimait, tel Sherlock Holmes, déceler tous les détails révélateurs. Et en même temps, elle profitait de cette promenade au bras d'un homme qui lui plaisait, chose unique, car elle n'avais connu que la mort et, moins souvent, le sexe. Rien de romantique ou de très amical tel que ce petit bout de chemin. cela ne faisait qu'attiser encore plus son impatience.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar



Admin fainéant mais gentil.

Messages : 259
Date d'inscription : 03/05/2012
Age : 23
Localisation : Zzzzzz°

Feuille Personnage
Pouvoir : Joueur Joueur
Relations:
Rp hentai/yuri/yaoi : Contre

MessageSujet: Re: Les êtres et les choses sont toujours ce qu'elles semble être. [Au premier qui aura fini sa fiche.]   Dim 20 Mai 2012 - 16:08

Comme attendu de la part d'Elyin elle le suivit, quoi que l'on en dise, la relation de dominance était réellement scindé entre eux deux. Il était totalement incapable de lui résister s'il venait à s'attirer ses foudres, mais elle semblait intriguée et attirée par lui ce qui faisait de lui quelque chose d'indispensable pour le moment. Il était assez fier de lui, il s'avérait assez bien contrôler toute chose selon lui. Pourtant, quelque chose le dérangeait encore, il se doutait qu'elle serait encore curieuse, qu'elle poserait des questions, il n'aimait pas réellement cette idée, pourtant, répondre serait chose naturelle pour lui. Mais il aurait préféré pouvoir garder le silence éviter de répondre à une quelconque question, malheureusement c'était déjà sans espoir, il était bloqué à partir du moment où il avait accepté de passer du temps avec elle, de l'écouter, de lui parler, de l'accompagner et de la suivre, c'était quelque chose qui l'entravait, voilà pourquoi il n'aimait pas réellement rester trop longtemps avec des femmes autres que pour des raisons professionnelles.

Il finit rapidement par entendre de nouveau la voix de Felicia, elle lui posa maintenant question, de sa main libre il passa une main dans sa toison rousse en laissant un léger un soupir se glisser hors de sa bouche, il laissa une mèche de cheveux retomber en avant en même temps que son bras, il ferma les yeux une courte seconde, il n'aimait pas perdre son unique repère visuel, c'était devenu pour lui une nécessité que de voir toute chose. Mais revenons en plutôt à la réalité, toutes ses questions était loin d'être dénués de sens, elle cherchait tout de même à récolté des informations. Il eu un petit sourire, autant lui dire, mais pas tout, il serait terriblement sélectif quant à ce qu'il allait lui révéler. Elle affirmait elle même qu'il n'avait pas besoin d'être totalement honnête alors autant en profiter. Il allait s'amuser. Il réfléchis un instant, levant son regard au ciel, se laissant entraîner par la marche, ne regardant pas réellement où ils allaient. Sa motivation à lui répondre était quelque peu inexistante il fallait l'avouer, mais pour lui c'était une question d'éducation, on lui avait toujours enseigné à répondre à ce qu'on lui demandait même si c'était par la négative, jamais il ne devait ignorer les paroles de quelqu'un surtout lorsqu'il restait en compagnie de cette personne, de plus il devait rester une personne élégante et il se devait de respecter ses origines. Il repensa quelque peu aux questions de la jeune femme et lacha un nouveau soupir avant de prendre la parole.


- Mes occupations, voilà qui est bien compliqué, je, comment dire cela, je ne fais absolument rien. En réalité je passe mon temps à m'enfuir des laboratoires, de l'académie et de chez moi. J'avouerais que les responsabilités sont quelque peu ennuyeuse. Bien que cela est important pour moi, une vie en dépend.

Il se mit alors à rire un instant, un rire factice, une façade pour son sérieux, il préférait agir ainsi, il ne se forçait pas à rire, c'était naturel, mais ce rire était vide, aucune joie, aucun bonheur ou amusement n'en émanait réellement. Il finit par reprendre son sérieux habituel, son visage assez froid, inexpressif et pourtant très noble, pour reprendre la parole pour répondre aux derniers questionnements de la jeune femme.

- Pour mon poste je pense que vous l'aurez compris, mais je suis un chercheurs et oui j'ai des responsabilités, bien que je suis un parachuté, je dois en partit ce poste à mon père.

Il continuèrent leurs chemins par delà les lieux où se trouvait les attractions, du coté des domiciles des forains. Il observa les endroits, c'était quelque peu rustique. Il n'appréciait pas réellement cela, il avait été habitué au luxe, ce lieu était généralement composé de petite maison exiguë collé les une aux autres. Il n'aimait pas réellement l'idée de devoir aller dans un tel lieu, mais il n'avait pas le choix, il allait réclamé l'une d'elles au nom du Lagoria, après tout il était dans un position confortable autant en profité. Il observa absolument toute les maisons, il cherchait une qui serait digne de sa présence, qui serait convenable, pas trop laide et assez bien lotit, il soupira, chacune d'entre elle était totalement bourrée de défaut. Il finit par guider Felicia jusqu'à une petite maison avec un petit jardin l'entourant, ce jardin possédait de nombreux parterre de fleurs, une enfant jouait devant. Il lâcha le bras de Felicia et s'approcha de l'enfant, un sourire bienveillant sur les lèvres. Il se pencha vers elle et sortit sa carte d'accès et un petit papier. Il demanda à la petite fille un crayon qu'elle avait, sans aucune résistance elle lui en donna un, il se mit alors à écrire quelque mots sur le papier. Il donna le tout à l'enfant en lui déclarant qu'avec cela elle aurait tout ce qu'elle voulait dans la fête. Il lui demanda de prévenir ses parents qu'ils allaient occupé leurs maison un instant.

Il retourna ensuite auprès de Felicia en souriant alors que l'enfant partait toute heureuse. Il reprit le bras de la jeune femme et rentra à l'intérieur, il la laissa à sa guise et se mit à fouiller les placards, il trouva deux verres, deux verres très larges, assez petit, il fouilla alors encore plus les placards jusqu'à trouvé un trésor, ce qui était pour lui un trésor, une bouteille de brandy, il ne semblait pas très vieux, mais cela suffirait, dans le pire des cas il offrirait une de ses bouteilles personnelles au proprios, il retourna auprès de Felicia et servit des verres, il pris le sien et s'assit dans un fauteuil qui se trouvait là. Il pris une lampé d'alcool et observa la jeune femme un léger sourire en coin. Il jouait avec son verre, faisant tournoyez l'alcool orangé dedans, puis pris la parole.


- J'ai moi même quelques dernières petites questions. Que savez vous exactement de moi ? J'entends par là de ma vie privé. Mon domaine, ma famille, ma situation. Ce sont cela qui m’intrigue. Qui plus est, je me pose quelque questions sur vous. D'où venez vous donc, vous êtes une personne assez exotique vous me l'avouerez. Une dernière question. Plus particulière je vous le concède dès à présent, ici bas une guerre fait déjà rage. Vous êtes en quelque sorte mon ennemie. Comptez vous vous en prendre au Lagoria d'une quelconque façon ?

Il pris une dernière lampée avant de poser le verre sur la table basse dans un petit bruit sec.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lagoonlaw.superforum.fr

avatar




Messages : 7
Date d'inscription : 04/05/2012
Age : 25

Feuille Personnage
Pouvoir : Sans pouvoir. Sans pouvoir.
Relations:
Rp hentai/yuri/yaoi :

MessageSujet: Re: Les êtres et les choses sont toujours ce qu'elles semble être. [Au premier qui aura fini sa fiche.]   Dim 20 Mai 2012 - 21:12

Visiblement, Elyin attendait à son tour certaines réponses. Juste retour des choses, vu celles que posait Felicia. Et d'une certaine façon, c'était à son tour d'avoir son quart d'heure de fierté, car elle était autorisée à dire de nombreuses choses. D'autres devaient rester sous silence, mais elle avait bien le droit d'en dire quelques-unes. Comme après tout, elle était la seule agent active dans le secteur, a quoi bon faire des cachotteries. Au mieux, cela impressionnerait suffisamment Elyin pour le mettre à sa botte, au pire, ça serait suffisamment menaçant pour le convaincre de ne pas la vexer. Tout en faisant les cent pas devant lui, elle entama les explications.

"Ce que je sais... Peu de choses. En réalité, rien de plus que ce que vous m'avez dit depuis tout à l'heure. Ce que je sais... ce que nous savons a votre sujet... se résumait a rien jusqu'à notre conversation. Et même maintenant, c'est peu. Le reste se résume à des rumeurs, des extraits incohérents de rapports "zappés" en écoutant certains de vos hommes... Rien de concret. D'où je viens... Question plus complexe. Si vous voulez savoir mon origine, je viens d'Ukraine. Pour la partir professionnelle, je travaille pour une faction scientifico-militaire appelée Omega Vilka. Ils sont divisés en plusieurs cellules, telles que forces de terrain, troupes d'assaut en d'autres termes, force aérienne, unités spéciales et j'en passe. A titre personnel, je fait partie des unités d'élites. J'ai suivi plus de 60 simulations de guerre et reçut un entraînement de qualité pour apprendre à me battre a une contre 25..." Elle dégaina son fusil a canons sciés, le fit jongler,à et le leva fièrement devant son visage.
... avec ceci. Nous sommes légion, mais nous ignorons ce qu'est le Lagoria en dehors de ses informations officielles, autrement dit un genre d'orphelinat pour surdoués et un havre de paix appelé Lagoon et les informations officieuses qui dit que vous pratiquez des expériences douteuses sur des enfants atteints de mutations curieuses qui leurs donnent... le bon terme serait... des "pouvoirs". Mais il est hors de question d'entrer en guerre. Ce serait un gaspillage contre-productif de ressources. Mon seul rôle est d'enquêter. Certains des nôtres croient que des rebelles veulent affronter le Lagoria. des mutants qui veulent se défendre. Mon rôle est de confirmer ou d'infirmer cette hypothèse et le cas échéant, de juguler le conflit afin qu'il ne fasse pas ou très peu de victimes innoc... non, pas le bon terme... civiles serait plus juste."

Sur ce discours, elle vint s'asseoir sur les genoux d'Elyin, et commença à l'embrasser...

"Hum... ? La rivière est à sec..." Soupira Felicia en constatant que la bouteille de Brandy était vide.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar



Admin fainéant mais gentil.

Messages : 259
Date d'inscription : 03/05/2012
Age : 23
Localisation : Zzzzzz°

Feuille Personnage
Pouvoir : Joueur Joueur
Relations:
Rp hentai/yuri/yaoi : Contre

MessageSujet: Re: Les êtres et les choses sont toujours ce qu'elles semble être. [Au premier qui aura fini sa fiche.]   Dim 1 Juil 2012 - 0:36

Apparemment, Felicia semblait à même de répondre aux questions que se posait Elyin, il l'observait, les coudes sur les genoux, ses cheveux tombant sur ses épaules et en deçà, il restait assez sobre dans son expression jugeant ce sujet sérieux, mais elle n'était pas pareil, elle semblait fière, heureuse, satisfaite d'elle même. Il trouvait cela quelque peu décevant et à la fois très plaisant, il était toujours très intéressé par cette jeune femme, mais une certaines lassitudes s'emparait déjà de lui, il ne pouvait la refréné, elle ne lui opposait aucune résistance, elle se montrait directe, c'était certes bien, mais cela n'apportait aucun défi, aucun plaisir, aucune satisfaction ni aucun résultat qui pourrait réellement lui plaire. Il ressentait une très légère douleur derrière son bandeau, une petite plaie discrète, faible, il n'y portait pas un grand intérêt mais elle était la, lancinante, vivante, laissait un souvenir hanté l'esprit, il dut se concentrer durant quelque seconde pour l'éluder totalement et écouter uniquement la femme à la chevelure blonde.

Elle aborda tout d'abord le sujet ou plutôt le cas « Elyin » il semblait que tout cela était bien étrange et mystérieux, on savait si peu de chose sur lui, c'était à la foi logique et irréaliste, il était toujours présent, toujours la, mais il ne disais jamais rien, ne montrait jamais rien, il préférait éviter de parler de lui, cela n'apportait pas grand chose. Il se décida ainsi de continuer sur ce chemin, il ne lui dirait rien de bien précis, il resterait fidèle à lui même discret. C'était probablement l'une des choses les plus utile qu'il pouvait faire. Il pourrait sûrement rester ainsi durant encore un long moment sans faire la moindre erreur dans ses paroles, cela était assez plaisant de maîtriser totalement sa personne.

Elle poursuivis sur son propre sujet, Elyin qui jusque la avait garder un petit sourire satisfait changea d'expression. Ukraine, un pays assez proche de la France ou de l'Allemagne par sa superficie, proche de la Pologne, la Russie ou la Roumanie. Il se souvenait assez légèrement de tout cela, il l'avait lu dans un livre, mais il ne cherchait pas réellement à s'y intéressé. Il écouta calmement la suite, bien qu'une forme de dégoût naissait, tant d'arme, de violence, une telle militarisation, cela lui déplaisait, il n'aimait pas réellement tout cela, la violence n’engrangeait que la violence et une forme de violence lui avait fait perdre la chose la plus importante à ses yeux. Un léger regret monta en sa gorge, puis s'éteignit à sa naissance. Il se refusait lui même à protester sur cet instant, préférant oublier une telle violence. Malgré tout elle paradait avec son arme, fière, elle semblait être contente d'avoir été élevé dans une telle violence, dans un monde aussi brutal et barbare. Lui ne comprenait pas ce plaisir, il aimait l'élégance, la beauté, le sport et la prospérité, il aimait en un sens ce luxe dans lequel il avait été élevé. Il pensait que cela était une chose possible que la paix, mais cela était une utopie dans l'esprit d'un homme encore perdu dans un monde de chimère.

Un peu lasser de sa propre position il se redressa pour s'étaler plus élégamment dans le fauteuil qu'il avait choisit. Elle conclu sur le fait qu'ils étaient nombreux et suspicieux à propos du Lagoria, se permettait quelque remarque qui firent bouillir le sang d'Elyin, il trouvait cela tellement misérable et facile de se permettre ce genre de réflexion, en effet le Lagoria n'était pas une organisation qui respectait les mœurs les plus prudes qui était, mais en quoi ce monde pouvait se permettre de juger ou de supposer, elle se permettait de se reprendre elle même à propos de l'état des possibles victimes, il n'aimait pas réellement cette idée, il aurait aimé lui répondre aussitôt mais il fut réduit au silence elle était venue s’installer sur lui et l'embrasser. Il se laissa faire, sans réagir, il se laissa embrasser sans réellement la repousser. Il attendit qu'elle prenne de nouveau la parole, déclarant qu'il n'y avait plus d'alcool pour Elyin cela n'était pas important.

Il finit par l'observer, reprenant le sujet qu'il jugeait le plus important, quelque chose qui pour lui était primordial, toute ses rumeurs immondes qui couraient sur le Lagoria, des tueurs d'enfants, quelles inepties. Il trouvait cela tellement répugnant que de déclarer ce genre de chose, dans un soupir presque innocent et enfantin il parla, la voix claire, celle d'un défenseur des opprimés.


-Il est vrai, les orphelinats furent des centres peu orthodoxes, mais il faut cesser de prendre nos personnes pour des monstres diaboliques, cela est tellement peu élégant et loin de la vérité. Sachez mademoiselle que les enfants comme vous dites ne sont pas enfermés dans des cuves ou quoi que ce soit, ils ne subissent pas des expériences atroces comme vous les nommez et si nous pouvons nous passez de sujets extérieurs alors nous le faisons aisément. La science à toujours réclamer des sacrifices, elle à toujours subit des moyens parfois critiqués et pourtant elle à toujours aider. Et dans tout les cas, certains sont plus à même de faire ses sacrifices


Il tira sa manche laissa apparaître la peau et son bras ainsi que des piqûres et des petites cicatrices.

-Voyez vous même, nous donnons notre sang et ce pour quoi, pour aider la société, sauver des vies, trouver un moyen d'aider le monde, guérir des maladies ou des choses qui nous maudissent encore. Quant à une guerre, je ne préfère penser à une pareille chose, ce serait purement futile. Un monde uni sous une unique bannière serait bien plus merveilleux.Quant à ses rebelles dont vous parlez, s'ils veulent à ce point détruire ce qui leurs fait du bien libre à eux, ils se rendront bien assez vite compte qu'ils vivent aux dépends du Lagoria malgré leurs envie de révolte.

Il semblait presque à bout de souffle tant ce sujet lui tenait à cœur, il n'aimait réellement pas donner l'image d'un monstre, il faisait cela au nom du bien commun, pour le monde, il voulait aider, sauver, cela demandait des sacrifices. En son unique œil brûlait une flamme en parfait contraste avec le glacial de son iris bleutée. Il n'aimait pas entendre de tel préjugés. Il repensa à la vie qu'elle avait du vivre et un goût amer lui vint en bouche, il avait l'impression d'avoir été tellement bien lotit. Il finit par reprendre la parole un léger brin de pitié involontaire dans sa voix.

-Tant de violence, cela me peine, je ne pourrais supporter de vivre ainsi, ici la brutalité n'existe que très peu et elle est généralement vite mise à l'écart, je suis heureux de savoir que nous n'avons à nous inquiéter de tant de chose. Vraiment, je vous plains d'avoir du à supporter tant de chose si atroce. Je préfère encore mes cours de valses et les galas ennuyeux à une telle violence.

Il se rendit compte qu'il avait éludé le sujet de l'alcool, il observa la jeune femme puis réfléchit un instant. Quelque peu perplexe, il déclara cependant.

-Il existe possiblement une nouvelle source quelque part ici. Je n'en suis guère sur, mais cela ne coûte rien d'essayer.

Il ne trouvait rien à ajouter de plus, quelque peu silencieux, ruminant ses propres propos.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lagoonlaw.superforum.fr




Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: Les êtres et les choses sont toujours ce qu'elles semble être. [Au premier qui aura fini sa fiche.]   

Revenir en haut Aller en bas
 

Les êtres et les choses sont toujours ce qu'elles semble être. [Au premier qui aura fini sa fiche.]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

 Sujets similaires

-
» Les vrais mariages sont toujours insensés
» Les choses ne sont pas ce qu'elles semblent être. [Lyina K. / Esther K.S.]
» Les choses ne sont pas toujours ce qu'elles semblent être ϟ Doll
» Nos vos leurs sont toujours innocents.
» Joueurs qui sont toujours sans contrat
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Lagoon Law ::   :: Le parc d'attraction.-